USA : Un jeune homme du Mississippi victime d’un crime de haine

jeune homme victime crime de haine

Partager l'article

Facebook
Twitter
WhatsApp

D’Monterrio Gibson, le jeune homme de 24 ans du Mississippi qui a échappé à un crime de haine (une tentative de meurtre à motivation raciale), selon les autorités, s’est dit « satisfait » que les charges aient été renforcées contre les deux hommes soupçonnés de lui avoir tendu une embuscade.

Lundi, un grand jury du comté de Lincoln a inculpé Gregory Case, 57 ans, et Brandon Case, 35 ans, qui sont père et fils, pour la tentative de meurtre de Gibson. Les deux hommes étaient auparavant accusés de voies de fait graves. L’adjoint en chef du shérif du comté de Lincoln, Johnny Hall, a déclaré à ABC News que les hommes ont été arrêtés après qu’un jury ait rendu publics les actes d’accusation pour tentative de meurtre, conspiration et tir sur un véhicule.

Le 24 janvier vers 19 heures à Brookhaven, Mississippi, Gibson tentait de livrer des colis FedEx et aurait été pris en embuscade par Gregory Case alors qu’il sortait d’une allée, selon l’avocat de Gibson, Carlos Moore. Moore a déclaré que Brandon Case a tiré sur le véhicule de son client.

Selon les déclarations sous serment obtenues par ABC News, Brandon Case a tenté de causer des dommages corporels à Gibson après avoir tiré sur le véhicule de location FedEx qu’il conduisait. Gregory Case a déjà été accusé de voies de fait graves après avoir prétendument poursuivi Gibson avec sa camionnette et tenté de l’empêcher de quitter une allée.

« Je serai plus satisfait lorsque nous arriverons au procès et que nous verrons comment tout se passe », a déclaré Gibson à ABC News mardi.

Moore a déclaré que lui et Gibson étaient déçus qu’il ait fallu autant de temps pour que les charges soient renforcées.

« Dix mois, presque dix mois après la date à laquelle il a été accosté, agressé, presque tué, nous avons enfin un ou plusieurs actes d’accusation », a déclaré Moore.

Le chauffeur FedEx D’Monterrio Gibson, à gauche, se tient à côté de son avocat, Carlos Moore, lors d’une conférence de presse à Ridgeland, Miss. le 10 février 2022.

Carlos Moore a déclaré qu’il avait demandé à la Division des droits civils du ministère de la Justice et au FBI d’enquêter sur le cas de Gibson en tant que crime haineux.

« Je ne vois pas d’autre raison que la suprématie blanche et l’animosité raciale envers M. Gibson qui ont motivé les Cases à faire ce qu’ils ont fait », a déclaré Moore.

Les avocats des Cases n’ont pas répondu immédiatement aux demandes de commentaires d’ABC News. Les Cases seront mis en accusation en décembre, selon Moore, et un procès pourrait commencer dès mai 2023. Selon le tribunal municipal de Brookhaven, les avocats des Cases ont plaidé non coupable en leur nom. Moore a déclaré que FedEx a renvoyé Gibson sur le même itinéraire après que l’incident présumé ait eu lieu et qu’il prévoit de poursuivre l’entreprise pour « discrimination raciale et infliction intentionnelle de détresse émotionnelle. » Gibson a déclaré qu’il suit actuellement une thérapie pour guérir de l’incident présumé.

« J’essaie toujours de faire face à tout … vraiment il n’y a pas eu de progrès en ce qui concerne la thérapie », a-t-il déclaré.

« FedEx prend cette situation très au sérieux, et nous restons à la fois attristés et indignés par ce que M. Gibson a vécu », a déclaré un porte-parole de FedEx dans un communiqué obtenu par ABC News. « Chez FedEx, notre personnel est aussi diversifié que le monde que nous servons, et la sécurité des membres de notre équipe est notre priorité absolue. Nous restons concentrés sur le bien-être de M. Gibson et continuons à le soutenir, notamment en lui versant une rémunération dans le cadre de notre politique d’avantages sociaux.«