Turquie : Plusieurs blessés suite à un séisme de magnitude 5,9

séisme magnitude 5.9 Turquie

Partager l'article

Facebook
Twitter
WhatsApp

Un tremblement de terre de magnitude 5,9 a frappé le nord-ouest de la Turquie, provoquant des dégâts sur certains bâtiments et une panique générale. Au moins 68 personnes ont été blessées, la plupart en tentant de fuir leurs maisons.

Le tremblement de terre était centré dans la ville de Golkaya, dans la province de Duzce, à quelque 200 kilomètres (125 miles) à l’est d’Istanbul, a déclaré la présidence de la gestion des catastrophes et des urgences.

Il a frappé à 4h08 (0108 GMT) et a été ressenti à Istanbul, dans la capitale Ankara et dans d’autres parties de la région. Des dizaines de répliques ont été signalées, dont une d’une magnitude de 4,3.

Le tremblement de terre a réveillé les gens de leur sommeil et beaucoup se sont précipités hors des bâtiments en panique dans la province qui a connu un séisme meurtrier il y a 23 ans.

Au moins 68 personnes ont été traitées dans les hôpitaux pour des blessures à Duzce et dans les régions voisines, pour la plupart subies pendant la panique, notamment en sautant des balcons ou des fenêtres. Un Afghan de 28 ans se trouve dans un état grave après avoir subi une hémorragie cérébrale, a déclaré le ministre de la Santé, Fahrettin Koca.

Les écoles de la région ont été fermées par précaution.

« Bien que le tremblement de terre ait endommagé de nombreux bâtiments à Golkaya, nous n’avons heureusement pas subi de destruction ou de perte grave », a déclaré le président turc Recep Tayyip Erdogan dans un discours devant les législateurs de son parti au pouvoir.

Le tremblement de terre a démoli le revêtement extérieur et des parties du toit d’un palais de justice à Duzce, a rapporté la télévision HaberTurk. Parmi les autres dégâts, un magasin de deux étages s’est effondré dans une rue étroite, a-t-elle ajouté. Une mosquée dans le village de Saridere, près de l’épicentre, a également subi des dommages et a été fermée, a rapporté l’agence publique Anadolu.

À Saridere, les gens se sont rassemblés dans les rues, allumant des feux pour se réchauffer tandis que d’autres dormaient dans leurs voitures, a rapporté l’agence privée DHA. L’organisation du Croissant-Rouge turc a distribué des couvertures et de la soupe.

« J’ai été réveillé par une secousse et je suis tombé du lit », a déclaré Recep Dogan, un habitant de Saridere, cité par DHA. « Je me suis accroupi (pour me mettre en sécurité), mais quand le tremblement de terre a continué, je me suis jeté par la porte ».

Environ 800 personnes ont été tuées dans un puissant tremblement de terre qui a frappé Duzce le 12 novembre 1999. En août de la même année, 17 000 personnes ont été tuées par un autre puissant tremblement de terre qui a dévasté la province voisine de Kocaeli et d’autres parties du nord-ouest de la Turquie.

Selon les autorités, environ 80 % des bâtiments de la région ont été reconstruits ou fortifiés après les tremblements de terre de 1999, ce qui a permis de limiter les dégâts.

La Turquie est située au sommet de lignes de faille majeures et est fréquemment secouée par des tremblements de terre.