TikTok : Pourquoi le FBI a-t-il mis l’application sous surveillance ?

TikTok : Pourquoi le FBI a-t-il mis l'application sous surveillance ?

Partager l'article

Facebook
Twitter
WhatsApp

Le succès de TikTok n’est plus à prouver. Aux États-Unis, le réseau social chinois compte près de 80 millions d’utilisateurs actifs mensuels. En France, ce sont 15 millions d’internautes qui se rendent régulièrement sur la plateforme. Des chiffres qui ont suscité des inquiétudes du côté du FBI, et ce, pour plusieurs raisons.

Christopher Wray, directeur du Federal Bureau of Investigation, a ainsi évoqué la place de TikTok auprès des jeunes. En effet, il s’agit du réseau social préféré des 18-25 ans. Lors d’un entretien avec le Comité de la sécurité intérieure de la Chambre des États-Unis, il a estimé que TikTok représente un risque pour la sécurité nationale.

« Nous avons des préoccupations en matière de sécurité nationale, du point de vue du FBI, à propos de TikTok. Elles incluent la possibilité que le gouvernement chinois puisse l’utiliser pour contrôler la collecte de données de millions d’utilisateurs ».

Des propos qui font écho à de récentes révélations de ByteDance, la maison mère de TikTok. En effet, l’entreprise a récemment confié que les données des utilisateurs, y compris celles des Américains et des Européens, pouvaient être consultées par des employés chinois. L’algorithme de recommandation est, lui aussi, dans le viseur du FBI. Cet outil de TikTok permettrait de mener des « opérations d’influence », selon Christopher Wray. Dans d’autres termes, le gouvernement chinois pourrait pousser certains contenus plutôt que d’autres sur la plateforme. Et ce n’est pas tout.

Le FBI a ainsi laissé entendre que la Chine pourrait avoir « la possibilité de compromettre techniquement les appareils personnels » de millions d’internautes. Le Bureau a alors mentionné la potentialité d’un logiciel malveillant dans le code de l’application de TikTok.

Le FBI, inquiet pour la sécurité des utilisateurs de TikTok

« En vertu de la loi chinoise, les entreprises chinoises sont tenues– et je vais devoir faire un raccourci ici – de faire tout ce que le gouvernement chinois veut qu’elles fassent en matière de partage d’informationsC’est une raison, en soi, d’être extrêmement inquiet », a ajouté Christopher Wray.

Une loi promulguée en 2017 a ainsi été remise sur le devant de la scène. Cette dernière contraint toutes les entreprises basées en Chine à collaborer avec les services de renseignement du pays. Le New York Times a, quant à lui, mis en lumière un accord qui sera prochainement passé entre ByteDance et le Comité des investissements étrangers du gouvernement américain. Ce dernier a pour but de garantir au réseau social de rester actif aux États-Unis. Toutefois, pour obtenir l’aval du Comité, la firme chinoise doit apporter des changements à la manière dont elle gère les données personnelles des Américains.

TikTok a offert une réponse à la direction du FBI, face aux inquiétudes partagées. Le réseau social a assuré que ces sujets font partie des « négociations en cours avec les États-Unis ». Dans un communiqué relayé par CNBC, la firme chinoise a déclaré : « Bien que nous ne puissions pas commenter les détails de ces discussions confidentielles, nous sommes convaincus que nous sommes sur la voie de satisfaire pleinement toutes les préoccupations raisonnables des États-Unis en matière de sécurité nationale ».

Plusieurs membres de l’exécutif ont fait de l’usage de TikTok leur cheval de bataille. Ainsi plusieurs sénateurs et membres du Congrès ont élevé leur voix pour interdire l’accès à la plateforme chinoise aux États-Unis.

Avec Melty