Tchad : Un journaliste tué par balles

journalste tué balles Tchad

Partager l'article

Facebook
Twitter
WhatsApp

Un journaliste a été tué par balles lors de la répression des manifestations qui secouent actuellement le pays.

En effet au Tchad, plusieurs centaines de personnes sont sorties dans les rues de la capitale Ndjamena dans la matinée du jeudi 20 octobre 2022 pour exprimer leur opposition au maintien au pouvoir de Mahamat Déby.

Les manifestations qui avaient été interdites par les autorités ont éclaté dans plusieurs quartiers de la capitale tchadienne ce jeudi. Les manifestants protestent contre l’extension de la période de transition politique au Tchad dirigé par Mahamat Déby. De la fumée noire était visible dans la capitale, des pneus ont été brûlés, des barricades érigées. De violents heurts ont été signalés dans plusieurs arrondissements de la ville. La police a été déployée, mais aussi l’armée. Les militaires ont tiré à bout portant sur les manifestants.

La répression brutale des manifestations a fait beaucoup de victimes, dont plusieurs dizaines de personnes qui ont perdu la vie.

Parmi les victimes décédées, on compte un jeune journaliste abattu lors de ces violents heurts entre les forces de l’ordre et les manifestants. Reporter à la radio Centre de formation pour le développement (CEFOD) détenue par l’Église catholique, Orédjé Narcisse aurait été tué par balle lors des violents heurts à N’Djamena.

Un calme relatif est revenu dans la capitale, mais l’heure est plutôt à la recherche des corps. Les blessés sont acheminés dans les centres de santé qui restent sous très haute surveillance. Le gouvernement a tenu une réunion de crise dans l’après-midi de ce jeudi.