Tchad : Le célèbre rappeur Ray’s Kim EDM, froidement abattu par l’armée

Partager l'article

Facebook
Twitter
WhatsApp

L’étoile montante du « bounda rap » est passé de vie à trépas. Le jeune fringuant, engagé dans la libération du peuple tchadien est mort par balles, au matin du jeudi 20 octobre, de  violents heurts opposaient la police et manifestants à N’Djamena.

 Au matin du Jeudi 20 octobre , de violents heurts opposaient la police et manifestants à N’Djamena, où des centaines de personnes ou moins cinq personnes ont été « tuées par balles » alors que ces dernières  se sont réunies à l’appel de l’opposition contre la prolongation de deux ans de la transition par le pouvoir du président Mahamat Idriss Déby.

Décès d’un journaliste et d’un célèbre rappeur

Orédjé Narcisse, journaliste réalisateur audiovisuel, âgé de 31 ans a perdu la vie ce matin lors des manifestations. Il travaillait pour la radio CEFOD.

Le chanteur RAY’S KIM EDM a également été tué par balles. L’artiste du peuple est mort suite aux blessures de tirs à balles réelles. La France a condamné ces violences. Dans un communiqué du ministère des Affaires étrangères, Paris évoque notamment l’utilisation d’armes létales contre les manifestants.