Sissoco Embaló chez Poutine et Zelensky pour discuter « paix » mais aussi « céréales et d’engrais »

Partager l'article

Facebook
Twitter
WhatsApp

Le président de Guinée Bissau et président en exercice de la Cédéao, Umaro Sissoco Embalo, devrait être à Moscou, le 25 octobre, et à Kiev, les 26 et 27. Le général devra discuter avec ses homologues, de la guerre en Ukraine, mais aussi de l’importation de « céréales et d’engrais ».

Selon une information de Jeune Afrique, le président de Guinée Bissau, Umaro Sissoco Embalo, devrait être à Moscou, le 25 octobre, et à Kiev, les 26 et 27. L’actuel président en exercice de la Cédéao devra s’entretenir avec Vladimir Poutine et Volodymyr Zelensky, au sujet du conflit entre les deux pays. « Au menu des discussions : la « paix » entre les deux pays en guerre, mais aussi les importations de céréales et d’engrais sur le continent, ainsi que la sécurité en Afrique de l’Ouest », rapporte Jeune Afrique.

La guerre entre l’Ukraine et la Russie, deux grands fournisseurs mondiaux d’engrais azotés et potassiques, ferait peser un risque élevé sur la production agricole des 15 pays de la Communauté économiques des Etats d’Afrique de l’Ouest (Cedeao) lors de la campagne 2022/23. En juillet dernier, deux accords ont finalement été passés pour faire sortir les céréales d’Ukraine. Le premier avec la Russie sous l’égide des Nations unies et le second avec la Turquie.

En Aout dernier, le président russe Vladimir Poutine a jugé que les céréales ukrainiennes devaient aller « en priorité » aux pays qui en ont le plus besoin, à l’occasion d’un entretien téléphonique avec le secrétaire général des Nations unies Antonio Guterres. Selon le président russe, « presque toutes les céréales exportées d’Ukraine sont envoyées aux pays en développement et aux pays les plus pauvres »Ce que nous observons est une tromperie (…), une attitude grossière et imprudente envers ces partenaires pour qui tout cela était censé être fait », avait-t-il enchaîné.