Shanghai : Les visiteurs de Disneyland coincés dans l’enceinte du parc

Shanghai visiteurs de Disneyland coincés

Partager l'article

Facebook
Twitter
WhatsApp

Les visiteurs de Disneyland Shanghai sont coincés dans le parc à thème en raison de la politique chinoise stricte du « zéro Covid ». Les visiteurs ont été informés qu’ils ne seraient pas autorisés à quitter le parc à thème tant qu’ils n’auraient pas présenté un test négatif.

Cette décision intervient après que Shanghai a signalé samedi 10 cas transmis localement. La politique chinoise controversée du « zéro covoïde » a déjà vu des millions de personnes enfermées à plusieurs reprises, parfois dans des endroits inhabituels.

Les fermetures soudaines ont vu des personnes fuir les magasins – y compris une succursale de Shanghai du géant suédois de l’ameublement Ikea – et les lieux de travail pour éviter d’être piégées à l’intérieur.

Cependant, ceux qui attendent leur libération à Shanghai Disney peuvent se consoler avec un point positif : les attractions continuent de fonctionner pour ceux qui sont piégés à l’intérieur de l’endroit le plus heureux sur Terre.

Outre le parc à thème, les zones environnantes, telles que la rue commerçante, ont également été brusquement fermées peu après 11 h 30, heure locale (3 h 30 GMT).

Des vidéos publiées sur le site de médias sociaux chinois Weibo montrent des personnes se précipitant vers les portes du parc après l’annonce, mais les trouvant déjà verrouillées.

Sur le site de médias sociaux chinois WeChat, le gouvernement de Shanghai a déclaré que le parc interdisait l’accès aux visiteurs et que ceux qui s’y trouvaient ne pouvaient en sortir qu’après avoir rendu un résultat négatif au test.

Il a ajouté que toute personne ayant visité le parc depuis jeudi doit fournir trois résultats de test négatifs sur trois jours consécutifs.

Aucune date n’a été communiquée quant à la réouverture du parc. Shanghai Disney a déclaré que les billets seraient valables pendant six mois et que des remboursements seraient effectués.

Cette fermeture rapide intervient deux jours seulement après que le parc a commencé à fonctionner à capacité réduite pour se conformer aux mesures Covid.

Ce n’est pas la première fois que le parc ferme de manière inattendue. En novembre dernier, 30 000 personnes avaient été bloquées à l’intérieur après que les autorités eurent ordonné à tout le monde de passer des tests dans le cadre de la recherche des contacts.

Près de trois ans après que la Chine a signalé son premier cas de coronavirus, les autorités de ce vaste pays continuent d’imposer des mesures abruptes et extrêmes pour tenter de stopper toute transmission du virus.

Depuis le 24 octobre, des millions de personnes sont soumises à 200 mesures de confinement différentes en Chine. Ce pays de 1,45 milliard d’habitants enregistre en permanence plus de 1 000 nouveaux cas de coronavirus par jour. Ces chiffres sont considérés comme des épidémies relativement faibles dans d’autres parties du monde.

Toutefois, au début du mois, le président chinois Xi Jinping a indiqué que la politique du « zéro Covid », qui vise à éradiquer tous les foyers, ne serait pas assouplie, qualifiant cette politique de « guerre populaire pour arrêter la propagation du virus ».

L’insistance du gouvernement chinois sur cette politique de plus en plus impopulaire intervient alors que l’économie continue d’en pâtir, le PIB ayant chuté de 2,6 % au cours des trois mois précédant la fin du mois de juin par rapport au trimestre précédent.