Russie : Vladimir Poutine qualifie la politique occidentale de «sanglante et sale»

G20 : Voici pourquoi Poutine ne participera pas au sommet

Partager l'article

Facebook
Twitter
WhatsApp

Dans un nouveau discours jeudi, Vladimir Poutine a qualifié la politique occidentale de « sanglante et sale ».
Vladimir Poutine a tenu un discours au forum du club Valdaï dans lequel il a chargé de nouveau les pays occidentaux. Après avoir critiqué la manière dont l’Occident empêche les autres pays du monde, en particulier les pays en développement, de poursuivre leur évolution, le président russe s’est penché sur la direction que prend l’Occident en matière sociale.

L’homme fort du Kremlin a rappelé que « personne ne peut dicter à notre peuple sa société. » « Ce monopole existe pour empêcher l’émergence de modèles économiques plus attractifs et intéressants de ce qui existe déjà. […] Les nouvelles tendances genre les défiles homosexuels ou les neufs genres différents. S’ils le veulent qu’ils le fassent chez eux mais ils n’ont pas le droit d’exiger chez les autres de faire la même chose », termine-t-il.

Une loi réprimant la « propagande LGBT »

Les députés russes ont voté en première lecture jeudi un durcissement de la loi controversée réprimant la « propagande LGBT ». « Lors de la session plénière, les députés de la Douma d’État ont adopté à l’unanimité la première lecture des amendements à la législation interdisant la promotion des relations sexuelles non traditionnelles », a indiqué le Parlement sur son site internet.

Deux lectures sont encore prévues, avant que la chambre haute du Parlement, le Conseil de la Fédération, l’étudie et qu’elle puisse être soumise pour signature au président Vladimir Poutine, ce qui constitue en règle générale une simple formalité.