RDC : un journaliste tué par des hommes armés non identifiés

Partager l'article

Facebook
Twitter
WhatsApp

Le journaliste congolais, Joël Musavuli, réputé pour ses prises de paroles, a été tué dans la nuit du vendredi 13 au samedi 14 août 2021, assassiné par des hommes armés non identifiés dans la province de l’Ituri.

Employé à la radio Biakato, l’animateur congolais a été tué lors d’une attaque des hommes armés non identifiés. Grièvement atteint, l’homme a succombé aux coups mortels qu’il a reçus. Et sa compagne, blessée à la gorge lors de l’attaque, a succombé à ses blessures au petit matin de ce samedi, rapportent les médias locaux.

Pour l’heure, l’attaque n’a pas été revendiquée, mais plusieurs sources proches de la victime ont confié aux médias que Joël Musavuli recevait des menaces de mort, depuis plusieurs semaines. Ces menaces anonymes étaient proférées par téléphone.

Rappelons que c’est le deuxième journaliste assassiné dans l’Est de la RDC en l’espace d’une semaine après la mort de Héritier Magayane, selon Bénin Web Tv.

Une enquête a été ouverte et le dossier à été confié à l’armée congolaise qui s’est déjà déployée dans la région pour tenter d’éclaircir les circonstances du drame. La partie Est de la RDC, en proie aux violences des groupes rebelles actifs dans le secteur, est depuis plusieurs mois sous état de siège.