Ouganda : Six écoliers infecté par Ebola

ecoliers infectés Ebola Ouganda

Partager l'article

Facebook
Twitter
WhatsApp

Six écoliers ougandais ont été infectés par le virus Ebola, a déclaré mercredi la ministre de la Santé, marquant une grave escalade de l’épidémie déclarée il y a un peu plus d’un mois.

Les enfants, qui fréquentent trois écoles différentes à Kampala, font partie des 15 personnes au moins de la ville dont l’infection par le virus Ebola a été confirmée, selon une déclaration de la ministre de la Santé, Jane Ruth Aceng.

Les enfants sont membres d’une famille exposée à la maladie par un homme qui a voyagé depuis un district touché par Ebola, s’est fait soigner à Kampala et y est décédé, précise le communiqué.

« Il est responsable de l’infection de la famille de sept personnes, y compris les voisins et de nombreuses autres personnes », a déclaré le communiqué, en parlant du malade d’Ebola qui voyageait. « Nous avons pu obtenir ce groupe, plus un autre, grâce à la vigilance du ministère dans la recherche des contacts et la gestion des cas sur le terrain.« 

Les autorités assurent le « suivi » de 170 contacts dans les écoles fréquentées par les six enfants, précise le communiqué.

La crainte qu’Ebola ne se propage loin de l’épicentre de l’épidémie a contraint les autorités à imposer un confinement permanent, y compris des couvre-feux nocturnes, dans deux des cinq districts ayant signalé des cas d’Ebola le 16 octobre. Ces mesures ont été mises en place après qu’un homme infecté par le virus Ebola se soit rendu à Kampala et y soit décédé, devenant ainsi le premier cas d’Ebola confirmé dans la ville.

La recherche des contacts est essentielle pour enrayer la propagation de maladies contagieuses comme Ebola. Le chef de l’Association médicale ougandaise a exhorté mardi les autorités sanitaires à imposer un confinement à Kampala, une mesure stricte que le président du pays a déjà déclaré ne pas vouloir appliquer.

Ce responsable, le Dr Samuel Oledo, a déclaré aux journalistes que la situation était alarmante, car certaines personnes « ne signalent même pas les cas » d’Ebola.

Ebola, qui se manifeste par une fièvre hémorragique virale, a infecté 109 personnes et en a tué 30 depuis le 20 septembre, date à laquelle l’épidémie a été déclarée plusieurs jours après que la maladie a commencé à se propager dans une communauté rurale du centre de l’Ouganda.

Les responsables sanitaires ougandais du district de Mubende, l’épicentre, n’ont pas été prompts à confirmer la présence d’Ebola, en partie parce que les symptômes de la maladie peuvent imiter ceux du paludisme, plus répandu.

Le virus Ebola se propage par contact avec les fluides corporels d’une personne infectée ou avec des matériaux contaminés. Les symptômes comprennent la fièvre, les vomissements, la diarrhée, les douleurs musculaires et, parfois, des hémorragies internes et externes.