Nigeria : l’armée accusée d’avoir assassiné un colonel

Partager l'article

Facebook
Twitter
WhatsApp

Selon Peoples Gazette, Oluwaseun Sakaba, la veuve du feu colonel Ibrahim Sakaba, a accusé sur Instagram, l’armée nigériane d’avoir assassiné son mari, pour avoir refusé de participer à un complot présumé visant à voler des fonds destinés à lutter contre l’insurrection de Boko Haram dans le Nord.

En réponse à la reddition de combattants présumés de Boko Haram présentés par l’armée, elle s’est moquée en indiquant que «je devrais leur pardonner d’avoir rendu de nombreuses femmes veuves et orphelins de père. Je devrais leur pardonner (votre non-paiement) les cotisations de mon défunt mari ! Je devrais leur pardonner toutes les atrocités commises contre ma famille ». « Vous avez abattu mon mari dans son bureau en prétendant être une force amie simplement parce qu’il refusait (sic) de faire partie de vos complots. Il est temps de traîner maintenant », a-t-elle ajouté.

« Vous êtes complètement fous d’avoir même l’intermédiaire pour poster ça sur votre page ! Comme vous vous moquez de moi… Toutes les douleurs que les familles et les proches ont subies,  Tout le sang des soldats que nous vous demandons tous », a-t-elle écrit dans son post sur les réseaux sociaux.

Des commentaires qui ne sont pas passés inaperçus auprès des internautes qui ont réagi sérieusement en appelant à une enquête interne sur les circonstances de la mort de l’officier militaire décédé. Ils ont également exigé que les autorités fassent la lumière sur l’utilisation des fonds destinés à la lutte contre l’insurrection armée dans le nord du pays. Le Nigeria lutte contre Boko Haram depuis une dizaine d’années, mais l’armée, malgré sa puissance, a du mal à en venir à bout.

Avec Ivoirwebtv