Niger : mauvaise nouvelle pour le gouvernement du pays

Partager l'article

Facebook
Twitter
WhatsApp

15 soldats ont été tués, 7 blessés et 6 sont portés disparus. C’est le bilan officiel de la nouvelle attaque essuyée par l’armée nigérienne le week-end dernier dans le département de Torodi (sud-ouest) proche du Burkina Faso, selon un communiqué du ministère de la Défense.

Ainsi, d’après le document officiel, les forces de Défense ont été victimes d’une embuscade et d’un EID au moment de l’évacuation des blessés, rapporte Bénin Web Tv.

« Un large ratissage de la zone » par des forces terrestres « appuyées par l’aviation militaire » a été engagé afin « de mettre la main sur les terroristes », précise le gouvernement. Le département de Torodi est situé dans le sud-ouest de la région de Tillabéri qui se trouve dans la zone dite des « trois frontières » entre le Niger, le Burkina Faso et le Mali.

Au Niger, les régions du sud-ouest proches du Burkina Faso sont souvent la cible des djihadistes qui menacent dangereusement la sécurité et la stabilité des deux pays depuis plusieurs années.