Mali : l’entraineur des jeunes basketteuses inculpé pour agressions sexuelles

Partager l'article

Facebook
Twitter
WhatsApp

Selon les informations du parquet d’un tribunal de Bamako, le sélectionneur de l’équipe féminine de basket du Mali des moins de 18 ans a été arrêté et inculpé après avoir été accusé d’agressions sexuelles par des joueuses.

« Affaire de harcèlements ou d’attouchements sexuels au sein du basket-ball malien : le coach [Amadou] Bamba inculpé et placé sous mandat de dépôt (…) pour pédophilie, tentative de viol, attentat à la pudeur », a indiqué cette source ayant requis l’anonymat dans un message adressé à l’AFP.

L’ONG Human Rights Watch (HRW) avait fait état dans un communiqué publié en juin 2021, des accusations lancées contre M. Bamba, 51 ans, par plusieurs membres de l’équipe des U18 qu’il dirigeait depuis 2016.

Il échangeait du temps de jeu ou des équipements contre des rapports sexuels, ont-elles dit, citées par HRW. « Il a agressé sexuellement ou harcelé au moins trois joueuses et saboté leur carrière quand elles refusaient d’avoir des rapports sexuels avec lui », a aussi indiqué l’ONG.

À la suite de ces révélations, la Fédération internationale de basket (FIBA) avait annoncé la mise en retrait, « temporairement pendant que l’enquête est menée », de son président, le Malien Hamane Niang, mais ce dernier a « démenti fermement » avoir été au courant d’abus commis lorsqu’il dirigeait la fédération malienne de basket, de 1999 à 2007, et a « offert sa pleine collaboration » à l’enquête, avait ajouté la FIBA, en assurant avoir une politique de « tolérance zéro pour toutes les formes de harcèlement et d’abus ».

Avec Le Monde