Madagascar : poursuites des arrestations dans le pays suite au coup d’Etat déjoué

Partager l'article

Facebook
Twitter
WhatsApp

Au Madagascar, dans le cadre de l’enquête sur la tentative d’assassinat du président Andry Rajoelina, de nouvelles personnes ont été interpellées par les autorités malgaches, selon les informations relayées par Bénin Web Tv.

« Sur le projet d’assassinat du président de la République, à ce jour, 21 personnes ont été arrêtées et font l’objet d’une enquête », a indiqué la procureure générale devant des journalistes. Parmi les 21 personnes interpellées, « 12 sont des militaires et gendarmes en activité, dont cinq Généraux, deux Capitaines et cinq sous-officiers », a précisé la procureure.

« Il y a aussi quatre gendarmes et militaires retraités nationaux et étrangers et cinq autres civils », a-t-elle ajouté. Sur les 21 personnes arrêtées, 14 ont été placées en garde à vue, d’après la procureure. Une somme de 209 300 euros, un fusil et deux voitures ont été saisis lors des arrestations, a pour sa part indiqué la police.

Pour rappel, le parquet malgache avait annoncé le mois dernier, avoir déjoué une tentative d’assassinat du président de la République, Andry Rajoelina, et arrêté plusieurs personnes « étrangères et malgaches », dont deux Français.

Une tentative d’assassinat qui, selon les procureurs, faisait partie d’un complot. « Selon les preuves matérielles en notre possession, ces individus ont échafaudé un plan d’élimination et de neutralisation de diverses personnalités malgaches, dont le chef de l’État », avait affirmé la procureure le 22 juillet dernier.