Macky Sall : Le président de l’UA demande la levée des sanctions contre le Zimbabwe

Le président sénégalais Macky Sall a appelé à la levée des sanctions contre le Zimbabwe dans son discours à la 77e Assemblée générale des Nations Unies à New York.

Le dirigeant sénégalais et actuel président de l’Union africaine a déclaré que les mesures contre le Zimbabwe aggravaient les souffrances du peuple.

Les États-Unis et l’Union européenne (UE) maintiennent des sanctions contre le Zimbabwe, invoquant l’absence de progrès dans les réformes démocratiques et des droits de l’homme ainsi que les restrictions à la liberté de la presse.

Les sanctions visent à la fois des individus et des entreprises spécifiques – y compris le président Emmerson Mnangagwa. L’économie du Zimbabwe a fait face à de profondes crises économiques au cours des dernières années avec des périodes d’hyperinflation – mais il y a peu de preuves suggérant que les sanctions sont responsables.

Le président Sall a été le premier dirigeant africain à s’adresser à l’Assemblée générale. Il a exhorté le Conseil de sécurité à régler les conflits en Afrique de la même manière qu’il traite les autres conflits.

Il a également appelé à des réformes au sein du conseil qui le rendraient plus inclusif et accorderaient peut-être à l’Afrique un siège permanent.

M. Sall a également demandé que l’Afrique obtienne un siège au sein du groupe G20, qui comprend les dirigeants des 20 principales économies mondiales. D’autres dirigeants africains devraient s’adresser à l’Assemblée générale de l’ONU lors de la deuxième journée du débat de haut niveau.

Similaires