Les revenus de Google au plus bas depuis plus de deux ans ; les détails

Partager l'article

Facebook
Twitter
WhatsApp

Google affiche ainsi le cinquième trimestre consécutif de ralentissement de la croissance des ventes dans un contexte de ralentissement économique qui continue de freiner les dépenses publicitaires en ligne.

Sur fond de ralentissement de la publicité, Alphabet, maison mère de Google, a vu la croissance de ses revenus tomber au troisième trimestre au plus bas niveau en plus de deux ans.

La société californienne a réalisé un chiffre d’affaires de 69,1 milliards de dollars pendant cette période, soit une augmentation de 6,1 % par rapport à la même période l’an dernier, mais moins que prévu par les analystes.

Les résultats montrent une faiblesse dans certaines des principales propriétés de Google, y compris YouTube et la recherche, qui ont longtemps été les moteurs de la performance globale de l’entreprise.

Alors que Google a tenté de devenir moins dépendant de la publicité ces dernières années, la société de technologie tire toujours la majorité de ses revenus des publicités qui apparaissent à côté des résultats de recherche et des vidéos présentées par les algorithmes de la société.

La croissance des revenus d’Alphabet au troisième trimestre a été la plus faible de l’entreprise depuis le deuxième trimestre 2020, lorsque la pandémie du coronavirus a attisé les craintes des annonceurs.