Le silphion : Une plante ancienne disparue redécouverte

plante ancienne redécouverte

Partager l'article

Facebook
Twitter
WhatsApp

Le silphion, plante ancienne connue pour soigner de nombreuses maladies, qu’on pensait disparue, a été redécouverte. Le silphion était utilisé pour traiter le goitre, la sciatique, l’épilepsie, le tétanos et les tumeurs malignes. On pense qu’il a disparu, il y a 2 000 ans.

Une plante médicinale méditerranéenne considérée comme une panacée qui a mystérieusement disparu il y a 2 000 ans pourrait encore exister, selon une étude récente. Un chercheur de l’université d’Istanbul a découvert en 2021, à trois endroits de l’Anatolie – l’actuelle Turquie – une espèce végétale qui ressemble à la plante antique silphion.

La résine du silphion était largement utilisée comme épice, parfum, aphrodisiaque, contraceptif et médicament. Elle occupait une place importante dans l’économie d’exportation de l’ancienne Cyrène, une ancienne colonie grecque puis romaine située près du nord-est de la Libye, selon un article publié en 2022 dans la revue Heritage.

L’auteur du rapport, Mahmut Miski, a déclaré que l’espèce contemporaine Ferula drudeana correspondait à la description de la plante antique qui portait des fleurs jaunes. C’est « un bon candidat pour être la plante disparue depuis longtemps des Grecs et des Romains », a déclaré Miski au National Geographic.

Selon des études, le silphion était utilisé pour traiter divers problèmes de santé, notamment le goitre, la sciatique (douleur nerveuse), les maux de dents, les troubles intestinaux, les troubles hormonaux, l’épilepsie, le tétanos, les polypes (croissance anormale des tissus) et les tumeurs malignes.

Ses tiges étaient consommées comme un légume, tandis que les racines étaient consommées crues. La plante était également utilisée pour conserver les lentilles, selon des documents historiques. La surexploitation pourrait avoir conduit la plante à l’extinction, selon de nombreux chercheurs.

Mais une étude publiée cette année dans la revue Frontiers in Conservation Science soupçonne que les changements environnementaux induits par l’homme pourraient être en cause. La déforestation et la désertification généralisées en Cyrénaïque (l’actuelle Libye orientale) pourraient avoir entraîné la disparition du Silphium. Selon l’article, ces plantes pourraient avoir besoin de conditions froides et humides pour la germination des graines.

En effet, les plantes apparentées au silphion, telles que Ferula drudeana et Ferula asafoetida, ont également besoin de conditions environnementales similaires pour que les graines germent, note l’étude.L’article publié dans la revue Heritage émet l’hypothèse qu’une augmentation de la température pourrait avoir accru l’évaporation, entraînant des conditions défavorables.

Une analyse plus poussée a montré que la Ferula drudeana contient des composés présentant des propriétés anti-inflammatoires, antimicrobiennes et antioxydantes. Ceci soutient l’idée que les propriétés médicinales de la plante sont cohérentes avec les enregistrements historiques du silphion.

Les chercheurs ont conclu que des similitudes dans les caractéristiques anatomiques suggèrent entre Ferula drudeana et la plante silphion, ce qui implique une relation entre les deux.

Les similitudes entre leurs usages médicinaux du silphion « suggèrent fortement que Ferula drudeana est vraisemblablement la plante silphion« , ajoutent-ils.

Les chercheurs n’ont toutefois pas été en mesure de confirmer ce lien, car il n’existe aucun spécimen de la plante silphion.