Israël : six activistes tués dans un raid en Cisjordanie

activistes tués en Cisjordanie

Partager l'article

Facebook
Twitter
WhatsApp

Cinq activistes palestiniens, supposément armés, ont été tués lors d’un important raid israélien contre un groupe militant en Cisjordanie occupée.

Un sixième Palestinien a été abattu par les troupes israéliennes qui ont été attaquées à coups de pierres lors d’une manifestation contre le raid, selon des sources médicales palestiniennes. L’opération menée dans la ville de Naplouse, au nord du pays, visait le groupe Lion’s Den, récemment formé.

Ce groupe a tué un soldat israélien lors d’une fusillade au début du mois. Les Forces de défense israéliennes (FDI) ont verrouillé Naplouse au cours des deux dernières semaines dans le cadre d’une recherche intensive de l’assassin du sergent-chef Ido Baruch, âgé de 21 ans. Le sergent Baruch a été abattu dans une embuscade près d’une colonie israélienne située à environ 8 km de là.

La violence entre Israël et les Palestiniens en Cisjordanie s’est intensifiée ces dernières semaines dans le cadre d’une opération israélienne visant à éradiquer les militants après une vague d’attaques meurtrières contre des Israéliens au début de l’année.

Le groupe Lion’s Den a été formé à la suite de raids d’arrestation quasi quotidiens des forces israéliennes visant les militants, concentrés dans le nord de la Cisjordanie. Il compterait quelques dizaines de membres et a mené des attaques et des tentatives d’attaques dans la région de Naplouse et jusqu’à Tel Aviv, selon l’armée israélienne.

Le groupe avait récemment défié les appels de l’Autorité palestinienne (AP), qui gouverne Naplouse, à rendre ses armes en échange de son intégration dans les forces de sécurité palestiniennes officielles.

L’armée israélienne a déclaré que les forces de sécurité avaient perquisitionné un appartement dans la casbah de Naplouse, qui, selon elle, servait d’usine de fabrication de bombes et de quartier général du groupe.

Les Palestiniens ont appelé par haut-parleurs les habitants à sortir et à défendre la ville, tandis que les jeunes gens affluaient dans les rues.

Une violente fusillade a éclaté entre les forces israéliennes et les Palestiniens, au cours de laquelle cinq personnes ont été tuées.

Au moins, trois des victimes ont été identifiées comme des membres de Lion’s Den, dont un commandant supérieur et fondateur du groupe. Les médias israéliens affirment que tous les cinq en faisaient partie.

Plus de 20 Palestiniens ont été blessés dans les affrontements, selon le ministère palestinien de la santé. Aucune victime israélienne n’a été signalée.

Les troupes israéliennes ont fait exploser l’appartement pendant l’opération. Des rapports locaux indiquent qu’un missile anti-char a été tiré sur le bâtiment.

Un Palestinien a également été tué par balle dans la ville de Nabi Saleh, plus au sud, lorsque des jeunes ont jeté des pierres sur des soldats israéliens pour protester contre le raid de Naplouse, selon les rapports.

Le raid s’est déroulé dans le cadre d’une opération plus large lancée par les FDI, baptisée « Break the Wave« , après que 17 Israéliens et deux Ukrainiens aient été tués par des Palestiniens et des Arabes israéliens au début de l’année.

Du côté palestinien, plus de 100 personnes, dont des militants, des attaquants et des civils, ont été tuées en Cisjordanie et à Jérusalem-Est depuis janvier dans le cadre de la recrudescence de la violence, faisant de cette année l’une des plus meurtrières pour les Palestiniens depuis 2015.