Insolite : Des pompiers de l’Alaska aident à sauver un élan piégé dans une maison

pompiers Alaska sauver élan

Partager l'article

Facebook
Twitter
WhatsApp

Les pompiers de l’Alaska ont reçu une demande d’aide inhabituelle de la part des Alaska Wildlife Troopers. « Ils cherchaient de l’aide pour sortir un élan d’un sous-sol », a déclaré le capitaine Josh Thompson des Central Emergency Services de la péninsule de Kenai.

L’élan, dont on estime qu’il s’agit d’un mâle d’un an, a fait un faux pas en prenant son petit-déjeuner dimanche matin près d’une maison à Soldotna, à environ 240 kilomètres au sud-ouest d’Anchorage.

« Il semble que l’élan ait essayé de manger de la végétation près du soupirail d’une fenêtre du sous-sol et qu’il soit tombé dedans, puis qu’il soit tombé dans le sous-sol à travers la vitre », a déclaré M. Thompson. C’est là qu’il est resté coincé, un étage en dessous du sol.

Un biologiste du département de la chasse et de la pêche de l’Alaska a pu tranquilliser l’élan, mais l’animal n’était pas complètement inconscient. « Il regardait toujours autour de lui et restait assis, mais il ne courait pas partout », a déclaré M. Thompson.

Une fois l’orignal sous sédatif, le problème suivant était de le faire sortir de la maison, car il pesait au moins 225 kg. En improvisant un peu, les intervenants ont attrapé une grande bâche de transport qui est généralement utilisée comme civière pour les patients humains de grande taille. Une fois l’élan en position, il a fallu six hommes pour le transporter à travers la maison et le ramener dehors.

Les photos du sauvetage matinal montrent l’élan sans être inquiété, regardant simplement devant lui entre les deux hommes qui manœuvrent l’avant de la bâche dans un couloir, en regardant où ils vont.

Selon M. Thompson, l’orignal s’est tenu à l’écart pendant un certain temps après qu’ils soient sortis, jusqu’à ce qu’un agent réversible pour le tranquillisant fasse son effet. Le biologiste a également soigné des lacérations mineures à l’arrière des pattes de l’orignal qui était tombé à travers la fenêtre, rapporte l’Anchorage Daily News.

Une fois que le sédatif s’est dissipé, l’élan a apparemment eu sa dose de compagnie humaine et a voulu retourner à l’état sauvage. « Il s’est levé et est parti », a déclaré M. Thompson.