Gabon : L’ancien président de l’assemblée nationale dévoile enfin l’origine de l’argent qu’il transportait dans les valises (vidéo)

Gabon : Guy Nzouba-Ndama, l'ex-président de l’Assemblée nationale, accusé de blanchiment de capitaux

Partager l'article

Facebook
Twitter
WhatsApp

L’opposant Guy Nzouba-Ndama a finalement brisé le silence après avoir été arrêté avec des valises d’argent. Il était mardi 18 octobre devant la Cour correctionnelle de Franceville, dans le sud-est du Gabon.

L’ancien président de l’Assemblée nationale est accusé de contrebande de marchandises, après son arrestation spectaculaire le mois dernier, lors qu’il a été retrouvé à la frontière avec trois valises contenant 1,19 milliards de francs CFA de retour du Congo-Brazzaville. Assigné à résidence à Libreville, il a pu malgré tout se déplacer à l’audience.

Guy Nzouba-Ndama s’est expliqué publiquement pour la première fois sur l’origine de l’argent qu’il transportait dans de valises : selon lui, il provenait d’une vente de terrain.

L’ancien président de l’Assemblée nationale du Gabon était propriétaire d’une parcelle de 9 700 m² sur le front de mer à Pointe Noire, au Congo. Il a indiqué avoir vendu ce terrain à 1,3 milliard de francs CFA, une transaction finalisée dans la ville de Boundji, au nord du Congo, a-t-il ajouté.

L’opposant gabonais affirme avoir obtenu des autorités congolaises les documents nécessaires pour transporter légalement son argent. Guy Nzouba-Ndama a affirmé qu’à la frontière congo-gabonaise il n’y avait pas de douaniers.