États-Unis : Un homme inculpé pour violences domestiques et maltraitance sur sa fille de 14 ans

Les forces de l’ordre de Arkansas, États-Unis ont mis en arrêt un homme américain pour violences domestiques et maltraitance

Partager l'article

Facebook
Twitter
WhatsApp

Les faits se sont déroulés le lundi 7 novembre dernier dans le sud-est des États-Unis, à Russellville (Alabama), Arkansas. Un homme a sauvagement battu sa fille adolescente après que cette dernière ait confié à sa mère qu’elle soupçonne son père d’infidélité. L’acte de violence a été dénoncé à la police par les voisins après que la victime se soit réfugiée dans leur maison.

Les forces de l’ordre de Arkansas, États-Unis ont mis en arrêt un homme américain pour violences domestiques et maltraitance sur sa fille de 14 ans. Tout a commencé quand la fille de 14 ans avait fait comprendre à sa mère que son père avait créé un compte sur les réseaux sociaux et qu’elle le soupçonne d’infidélité. Des révélations qui n’ont certainement pas plu à Christopher Andrighetti, un homme âgé de 39 ans qui s’est finalement jeté sur l’adolescente.

Il a alors utilisé ses poings, une tringle à rideau de douche et un morceau de bois pour bien tabasser sa fille. Il l’a ensuite giflé, projeté au sol, et lui a lancé sur le corps des bouteilles en verre ainsi que d’autres objets qu’il avait sous la main. La gamine a pu s’enfuir et aller trouver refuge chez un voisin quand son agresseur à la fin lui a demandé de nettoyer le désordre et s’est rendu dans la cuisine pour prendre un sac-poubelle, la porte d’entrée de la mobile-home ouverte.

Contactés, les policiers se sont rendus sur les lieux et ont remarqué des bris de bouteilles de bière, une console de jeux cassée ainsi que des gouttes de sang à l’entrée. Les forces de l’ordre ont alors forcé l’entrée et découvrent que la télévision était détruite et des ordinateurs étaient réduits en bouillie. Il y avait également des ustensiles de cuisine qui étaient éparpillés un peu partout avec des meubles et des habits d’enfants.

Le père de famille était quant à lui caché dans le placard de la salle de bains avec traces de lacérations, qu’il s’était fait aux bras et à la taille. Il a été finalement inculpé pour violences domestiques et maltraitance sur l’enfant. La victime a été prise en charge et hospitalisée. Lors des fouilles, la police a aussi découvert qu’un autre enfant vivait également dans cette maison mobile.