Etats-Unis : La mort d’un garçon de 7 ans mène à d’horribles révélations

mort garçon 7 ans horribles révélations

Partager l'article

Facebook
Twitter
WhatsApp

La mort de Ja’Ceon Terry, 7 ans au moment de décès par asphyxie, a mené à d’horribles révélations sur le famille d’accueil qui l’avait sous sa garde.

Le garçon, pupille de l’État et séjournait à Brooklawn, dans un établissement de placement familial de Louisville, dans le Kentucky, pour les enfants ayant des besoins mentaux et comportementaux, lorsqu’il est mort le 17 juillet d’une « asphyxie positionnelle », selon le bureau du coroner du comté de Jefferson

Le jour de la mort de Ja’Ceon, un responsable du programme s’est souvenu avoir été informé que l’enfant avait été étranglé par deux employés et qu’il avait commencé à vomir, selon une source ayant connaissance de la rencontre.

Mais il y avait des allégations d’actes répréhensibles dans l’établissement et son campus jumeau depuis plusieurs années avant la mort de Ja’Ceon, selon un examen par NBC News des rapports d’incidents déposés auprès du Cabinet du Kentucky pour la santé et les services familiaux de 2014 à 2022, un procès contre l’établissement et une ancienne employée qui dit avoir été intimidée pour démissionner après avoir signalé des abus. Parmi les violations « confirmées » par les enquêteurs du Cabinet du Kentucky figurent l’utilisation inappropriée de moyens de contention et l’agression par des membres du personnel.

L’établissement a déclaré que depuis le décès de Ja’Ceon, que le bureau du coroner du comté de Jefferson a qualifié d’homicide, il a « licencié » deux employés qu’il considère comme impliqués, et le Kentucky Cabinet of Health and Family Services, l’agence d’État qui supervise les centres pour jeunes, a suspendu les nouveaux placements en famille d’accueil à Brooklawn. Mais Brooklawn est resté en activité, et sa licence est en règle avec l’agence d’État. Au 20 octobre, 32 enfants placés sous la garde de l’État étaient encore confiés à Brooklawn, selon l’établissement.

La police et les représentants de l’État ont déclaré qu’ils enquêtaient toujours sur la mort de Ja’Ceon et qu’aucune accusation n’avait été portée. Dominique Terry, la mère biologique de Ja’Ceon, a déclaré que Brooklawn aurait dû être fermé après la mort de son fils. « Je ne vois pas comment ils sont encore ouverts », a-t-elle déclaré. « J’ai juste besoin de tourner la page et d’obtenir justice pour ce qui s’est passé. Les personnes qui ont fait ça doivent être inculpées.« 

La mort de Ja’Ceon a révélé des failles critiques dans le système de placement en famille d’accueil du Kentucky, notamment le manque de personnel, selon les groupes de défense des enfants qui espèrent que la tragédie renforcera la pression pour qu’un organisme extérieur au gouvernement de l’État supervise les établissements d’accueil.

Uspiritus, l’organisation à but non lucratif qui possède et exploite Brooklawn, et son établissement jumeau, Bellewood, a déclaré dans une déclaration à NBC News qu’elle « cherche encore des réponses aux nombreuses questions sur ce qui s’est passé ce dimanche après-midi ».

« Il n’aurait pas dû mourir sous notre surveillance. En tant que protecteurs des enfants les plus vulnérables du Kentucky, nous sommes déterminés à faire en sorte que cela ne se reproduise jamais. La santé et la sécurité de la famille Brooklawn sont toujours notre priorité absolue », a déclaré l’entreprise. « Les dirigeants de Brooklawn continueront à coopérer avec les autorités étatiques et locales qui enquêtent sur cette tragédie. »