Équateur : 12 personnes mortes après la consommation d’alcool frelaté

Partager l'article

Facebook
Twitter
WhatsApp

En Équateur, 52 personnes ont été intoxiquées à la suite de l’ingestion de boissons contenant de l’alcool méthylique. 12 personnes sont déjà décédées.

Des intoxications dues à la consommation de boissons frelatées ont provoqué la mort de 12 personnes depuis mardi en Équateur, a annoncé vendredi le ministère de la Santé.

Au total, 52 personnes ont été intoxiquées à la suite de l’ingestion de ces boissons contenant de l’alcool méthylique, d’usage industriel, dans les provinces de Santo Domingo de los Tsáchilas (ouest) et d’Esmeraldas (nord-ouest), selon le dernier bilan officiel. Une vingtaine de participants à une veillée funèbre ont ainsi été empoisonnés à Santo Domingo.

« Des irresponsables »

Les autorités ont saisi plus de 50’000 litres d’alcool au cours de diverses opérations dans le cadre de cette affaire. «Des irresponsables ont commercialisé de l’alcool illégal», s’est emporté vendredi sur les ondes d’une radio le ministre de la Santé, José Ruales.

Dans les communautés rurales de l’Équateur, la consommation d’alcool de fabrication artisanale est courante. En 2017, elle avait provoqué la mort de 25 personnes et en 2011 d’une cinquantaine.