Epidémie : Les États d’Afrique de l’Est en état d’alerte face à Ebola en Ouganda

Les pays d’Afrique de l’Est ont lancé des alertes après l’annonce d’une épidémie du virus mortel Ebola en Ouganda.

La Tanzanie voisine a déclaré qu’elle avait déjà placé des équipes de surveillance aux principaux points d’entrée, notamment les aéroports et les points frontaliers. Le secrétaire permanent à la Santé, Abel Makubi, a déclaré à la BBC que les équipes examinaient toutes les personnes venant dans le pays.

Le ministère kenyan de la Santé a déclaré qu’il avait exhorté les autorités du comté, en particulier dans les zones frontalières, à être vigilantes et à renforcer la surveillance.

Il a déclaré que des équipes d’intervention avaient été activées pour dépister les personnes susceptibles d’être à risque, y compris les voyageurs et les travailleurs de la santé. Il a également exhorté le public à être très prudent lors de sa visite en Ouganda et en République démocratique du Congo.

En Somalie, le ministère de la Santé a déclaré qu’il collaborait avec le ministère des Transports et de l’Aviation et d’autres agences pour empêcher la maladie de se propager dans le pays.

Il a déclaré qu’il coordonnait avec l’Organisation mondiale de la santé (OMS) pour commencer les préparatifs nécessaires et les mesures de réponse, telles que le dépistage des voyageurs.

Les autorités sanitaires ougandaises ont annoncé qu’un homme de 24 ans était décédé d’Ebola à la suite d’une nouvelle épidémie depuis des années. Les autorités enquêtent pour savoir si sept autres décès ont été causés par la maladie.

Similaires