Entrepreneuriat : 3 milliards de FCFA pour soutenir des start-ups dirigées par des femmes africaines

Bénin/Covid-19 : La pandémie met la lumière sur les inégalités envers les femmes entrepreneures

Partager l'article

Facebook
Twitter
WhatsApp

Le géant américain de l’internet Google projette de décaisser 6 millions de dollars US, soit environ 3,3 milliards FCFA, pour appuyer les startups et l’entrepreneuriat féminin en Afrique.

Cette enveloppe prendra la forme d’un fonds dénommé ‘’Black Founders Fund » et d’une subvention, avec 3 millions de dollars pour chacune de ses initiatives, expliquent des médias ouest-africains.

Le Black Founders Fund va bénéficier à 50 startups africaines qui recevront 100.000 dollars, soit 55 millions FCFA, en numéraire et 220.000 dollars, soit 121 millions FCFA, en crédit Google Cloud et Ad Grants, ainsi qu’un mentorat et un accompagnement technique.

S’agissant de la subvention, elle sera allouée à la promotion de l’entrepreneuriat féminin. Il est ainsi prévu une formation de 5.000 femmes, à laquelle s’ajoutera le financement d’activités de 500 d’entre elles détenant des entreprises informelles dans des communautés rurales et à faible revenu au Nigeria, en Afrique du Sud, au Kenya et dans certains pays francophones.

Les inscriptions pour bénéficier du Black Founders Fund se sont ouvertes mardi sur la plateforme google/BFFAfrica pour s’achever le 7 juillet prochain.

Avec Sputnik