Côte d’Ivoire : Toute publication injurieuse sur le net désormais passible d’une amende de 40 millions de FCFA

Côte d'ivoire

Partager l'article

Facebook
Twitter
WhatsApp

Avec le manque de contrôle et de punitions sur les réseaux, nous constatons une propagande de propos très souvent injurieux, scandaleux et parfois non respectueux avec la panoplie des médias en ligne.

En Côte d’Ivoire depuis le mardi 22 novembre 2022, les députés ont adopté un projet de loi afin de mieux encadrer les conditions d’exercice de la presse en ligne.

Ayant constaté des manquements liés aux commentaires postés en dessous des articles en ligne, le projet de loi a pour objectif de les réguler.

Désormais, un directeur de publication sera « civilement responsable des commentaires » qui accompagnent les articles mis en ligne selon l’article 26 de ce projet de loi. Tout manquement est passible d’une amende pouvant aller jusqu’à 40 millions de FCFA.

L’objectif est de freiner les termes xénophobes, haineux et injurieux qui y sont constamment véhiculés » et « d’éviter que les propos haineux deviennent la norme sous prétexte de liberté d’expression ».