Centrafrique : Touadéra nomme le juge Jean-Pierre Waboé à la tête de la Cour constitutionnelle

Partager l'article

Facebook
Twitter
WhatsApp

Ce lundi, Le juge Jean-Pierre Waboé a été nommé président de la Cour Constitutionnelle en Centrafrique, selon un décret du président Faustin-Archange Touadéra. Sylvia-Pauline Yawet-Kengueleoua va quant à elle, désormais assurer le poste de la vice-présidence.

Dans un décret daté du 21 novembre, le président Faustin-Archange Touadéra « entérine l’élection » par les juges de la Cour de Waboé, qui était jusqu’alors vice-président, à la tête de l’institution. Jean-Pierre Waboé assurait l’intérim depuis la mise à la retraite de Danièle Darlan, le 25 octobre 2022, après des décisions invalidant plusieurs des décrets et projets de lois du président Touadéra, en particulier les décrets présidentiels mettant en place un comité chargé de rédiger une nouvelle loi fondamentale.

L’opposition qui accuse le chef de l’Etat Faustin-Archange Touadéra, de vouloir modifier la constitution pour briguer un nouveau mandat, estime que Danièle Darlan a été punie suite à deux décisions de la Cour défavorables au gouvernement (sur la réforme de la Constitution et la cryptomonnaie). Elle refuse de reconnaitre la légitimité de la Cour actuelle, où 3 sièges sur 9 sont d’ailleurs vacants.

Pour rappel, le président Faustin-Archange Touadéra avait été réélu pour cinq ans au mois de décembre 2020 avec 53,16 % des voix dans un scrutin très contesté par l’opposition.