Burkina : Recrutement de 15 000 volontaires pour lutter contre le terrorisme

recrutement volontaires lutter contre terrorisme

Partager l'article

Facebook
Twitter
WhatsApp

L’armée burkinabè lance le recrutement de 15 000 volontaires supplétifs civils pour lutter contre le terrorisme. Le capitaine Ibrahim Traoré, officiellement investi Président de la Transition, met en place sa stratégie de lutte contre les groupes armés non étatiques.

Le pays a lancé le recrutement de 15 000 Volontaires pour la défense de la patrie (VDP) dans un communiqué, lundi 24 octobre 2022.

Ce recrutement s’inscrit dans le cadre de la mobilisation populaire de défense du territoire national contre le terrorisme. Les candidats doivent être Burkinabè, « patriote de bonne moralité » et avoir 18 ans et plus. Ils doivent aussi postuler avant le 04 novembre prochain. Les nouvelles recrues « prendront part aux opérations militaires sur le théâtre national », précise le colonel Zoungrana.

L’annonce intervient, moins de 10 jours, après le lancement de recrutement de 3 000 militaires de rang au profit des forces armées nationales. Un officier à confié à APAnews que cette campagne de recrutement entre dans le cadre de la nouvelle stratégie de lutte contre le terrorisme du capitaine Ibrahim Traoré. Celle-ci est peaufinée autour de la Force spéciale anti-terroriste (FORSAT). « Ils seront désormais mieux formés (02 à 04 semaines de formation militaire), mieux équipés, mieux organisés et mieux payés », assure-il.

Vendredi dernier, le président Traoré avait reçu à la Primature, son quartier général, le commandement militaire à qui il avait fait part de sa nouvelle vision de lutte contre les groupes armés terroristes. Les VDP ont été créés en novembre 2019, par le président Roch Kaboré, dans un contexte de recrudescence des attaques terroristes.

L’insurrection terroriste au Burkina depuis 2015 a causé des milliers de victimes et entraîné le déplacement de près de 2 millions de personnes.