Bénin : Voici les premiers mots de Laurent Mètongnon à sa sortie de prison

premiers mots Laurent Mètongnon prison

Partager l'article

Facebook
Twitter
WhatsApp

Comme annoncé la semaine dernière, l’ancien président du conseil d’administration de la caisse nationale de sécurité sociale, Laurent Mètongnon a recouvré sa liberté en quittant la prison civile d’Akpro-Missérété, ce 23 novembre 2022, et pour l’occasion, il a déjà donné ses impressions en prononçant ses premiers mots.

En effet, Laurent Mètongnon a recouvré sa liberté ce mercredi 23 novembre après avoir purgé une peine de 5 ans d’emprisonnement et à sa sortie de prison, il a prononcé ses premiers mots en rendant grâce à Dieu et en remerciant tous ceux qui l’ont soutenu.

À sa sortie, il s’est confié aux professionnels des médias qui sont allés recueillir ses impressions. L’ex-syndicaliste qui a poussé des barbes blanches avec un visage serein a simplement rendu grâce à Dieu.

« Mes premières impressions, je dois d’abord saluer le tout-puissant qui m’a donné la santé. Il a veillé sur moi 60 mois une semaine, privé de liberté et privé de ma passion ; donc je ne peux que rendre grâce… », a confié Laurent Mètongnon.

L’ancien syndicaliste a également remercié le peuple béninois et tous ceux qui l’ont soutenu en prison ou qui ont élevé leur voix pour réclamer sa libération.

« Je veux également remercier tout le peuple béninois qui m’a soutenu ; tous ceux qui ont prié pour moi, tous ceux qui ont demandé ma libération, ils viennent de l’obtenir, on rend grâce à Dieu », s’est confié Laurent Mètongnon.

Les faits qui avaient été portés à sa charge sont survenus pendant qu’il était Président du Conseil d’Administration de la Caisse Nationale de Sécurité Sociale (CNSS). Lui et ses co-accusés auraient fait des placements de fonds de la Société dans une banque contre des rétrocommissions. À toutes les étapes de la procédure, le syndicaliste avait rejeté les accusations. Ses avocats avaient même soulevé l’absence de preuves, mais tout ceci n’avait pas suffi pour convaincre la justice.