Après le Web1 et le Web2, nous voici dans l’ère du Web3 ; de quoi s’agit-il ?

Après le Web1 et le Web2, nous voici dans l’ère du Web3 ; de quoi s'agit-il ?

Partager l'article

Facebook
Twitter
WhatsApp

Nous sommes désormais dans l’ère du Web3 après celui du Web1 et du Web2. Il faut revenir 30 ans en arrière pour comprendre de quoi il s’agit. Le Web 1, qu’on appelait juste le web, contraction de world wide web à l’époque, naît avec les débuts d’Internet dans les années 1990. Au départ, les sites permettent de lire et consulter des informations sur un simple réseau de communication.

Les utilisateurs peuvent dorénavant détenir une boite mail, créer des sites web et commencer à échanger entre eux grâce à des chats en ligne. De leur côté, les entreprises peuvent créer leur premier site en affichant des produits et des offres commerciales.

Le Web2 émerge en ligne dans l’ère 2000 grâce à l’arrivée des smartphones et fait place à des sites web plus dynamiques. Les internautes peuvent désormais partager leurs propres contenus comme des images ou des vidéos. Apparaissent alors les réseaux sociaux comme Facebook et Instagram et des entreprises qui deviendront des géants du web comme Google et Amazon.

Après le Web1 et le Web2, on parle pour la première fois de Web3 en 2014 par Gavin Wood, plus tard, co-fondateur de la blockchain Ethereum. Aujourd’hui, la blockchain et les cryptos permettent aux internautes de devenir propriétaires dans le monde numérique et de gérer leurs propres objets digitaux, leur identité numérique et leur argent.

Avec Brut