Angélique Kidjo : la chanteuse béninoise se confie sur ses relations avec Manu Dibango et Yemi Aladé

Partager l'article

Facebook
Twitter
WhatsApp

Du 1er au 12 septembre 2021, Paris accueillera le Festival Jazz à La Villette. La chanteuse béninoise Angélique Kidjo sera sur scène dès le 02 septembre. La diva aux quatre Grammys rendra hommage à l’occasion à un géant de la musique africaine : Manu Dibango.

Reçue hier vendredi dans le journal International de TV5 Monde, Angélique Kidjo est revenue sur ses relations avec le Camerounais, décédé l’an dernier du Covid-19. D’après elle, Manu Dibango est une personne en qui elle avait « énormément confiance ».

« Quand il disait quelque chose, c’est parce que c’était vrai. Il parlait peu et pour dire les choses profondes, il les disait avec beaucoup de délicatesse. Tous les conseils qu’il m’a donnés ont toujours été des conseils bienveillants pour me permettre de grandir et d’être l’artiste que je suis devenue », a déclaré la diva de la musique béninoise. Angélique Kidjo a également été interrogée sur ses collaborations avec les artistes africains, notamment nigérians.

Elle a justement parlé de Yemi Aladé, avec qui elle chante « Dignity », sur son album « Mother Nature ». « J’aime beaucoup l’artiste qu’elle est. Elle est un entrepreneur. Elle a une exigence vis-à-vis de son travail qui est admirable. Les jeunes en Afrique ont compris que pour s’en sortir, il faut utiliser Internet et être des entrepreneurs, ne pas dépendre des maisons de disques comme moi ça m’est arrivé quand j’ai commencé ma carrière. Elle a une intelligence de ce qu’elle fait qui me fascine et que j’admire énormément » apprécie la native de Ouidah.