Afrique du Sud : Le meurtrier d’un militant anti-apartheid libéré après 30 ans

meurtier apartheid

Partager l'article

Facebook
Twitter
WhatsApp

Dans dix jours, l’assassin de Chris Hani, l’un des héros de la guerre contre l’apartheid, retrouvera sa liberté. La justice sud-africaine a accordé lundi la libération conditionnelle de Janusz Walus, après avoir purgé 30 ans de prison.

Janusz Walus, associé à l’extrême droite blanche afrikaner, a tiré quatre fois sur Chris Hani le 10 avril 1993.

Le meurtre a eu lieu au milieu des négociations pour organiser les premières élections multiraciales, en Afrique du Sud. Cet assassinat a plongé le pays dans une vague de violence.

Le tueur de 69 ans a été condamné à mort, mais après l’abolition de la peine de mort en 1994, sa peine a été réduite à la prison à vie.

En 2016, un tribunal sud-africain lui a accordé une libération anticipée. Mais la décision, critiquée par l’ANC au pouvoir, est annulée l’année suivante.

Sa libération au bout de dix jours a été qualifiée d’insidieuse par la veuve de la victime.